Saint Germain
des Champs



Rechercher      Commune Web




Hameaux

Météo
Ephéméride





BULLETIN N°51
28 juillet 2007

Editorial du Maire

Vivre ensemble !
«L’ennui naquit un jour de l’uniformité»
Jean de la Fontaine


Nous sommes différents les uns des autres. Nous ne pensons pas les mêmes choses parce que nous n’avons pas nécessairement du monde et des évènements la même vision et analyse.
Heureusement !
Sinon…quelle mortelle monotonie ! Cela implique nécessairement, en contrepartie, respect des personnes au-delà des légitimes divergences d’opinion.

Nos métiers, nos loisirs, nos cultures sont divers.
Richesses complémentaires !
Cela implique nécessairement, en contrepartie, volonté d’ouverture à la différence et accueil de l’autre.

Il semble toutefois que ces derniers temps cette diversité soit plus difficile à assumer et que ce qui devrait être source d’enrichissement mutuel devienne de plus en plus fréquemment objet de tensions.

En divers points de notre commune nous connaissons depuis quelques mois des minis conflits (problèmes de voisinage, de nuisance sonore, de non respect d’autrui…) résultant souvent de manque de dialogue, de la peur de rencontrer l’autre ou d’une intolérance à tout ce qui n’est pas identique à soi.
Il semble qu’il soit utile et urgent de se remettre à se parler par-dessus une haie à défaut de vouloir la franchir !

En tout état de cause, le maire, autorité administrative la plus proche des citoyens, s’il a le devoir de rappeler parfois les principes élémentaires de la réglementation, est également le garant de la qualité de la vie dans la commune. Il peut avoir un rôle de médiateur : une rencontre avec les plaignants et les fauteurs de troubles (ou présumés tels), soit ensemble, soit de manière individuelle, peut permettre de trouver un terrain d’entente entre les deux parties. La médiation et la conciliation peuvent permettre de résoudre des situations sans avoir recours à des procédures répressives et doivent être privilégiées dans un premier temps pour toutes les situations le permettant.
Une personne de notre commune me disait dernièrement « Notre richesse c’est notre cadre, notre qualité de vie ! » Nous savons tous que cette personne a raison. Préservons cela en cultivant notre art de vivre ensemble.

Cela ne signifie pas que nous devions tout supporter au prétexte d’une fallacieuse tolérance !
Ainsi nous n’admettons pas et ne passons pas sous silence les délits anonymes commis ces derniers temps dans notre commune : vol des drapeaux de la mairie, tags sur le lavoir de Montmardelin que nous venons de restaurer, tags sur les poteaux signalétiques du Meix ainsi que dans l’abri bus du même hameau…. Pour tout cela plainte a été déposée auprès de la gendarmerie.

La culture du savoir vivre ensemble est exigeante et ne supporte ni faiblesse ni compromission!

Le Maire,
Michel Millet.

Décisions du Conseil Municipal du 27 juillet 2007

Internet haut débit: technologie alternative à l'ADSL. : Le conseil municipal donne son accord pour que soit effectué sur la commune l'enquête préalable auprès des particuliers afin de déterminer les besoins. Il délibérera à sa prochaine séance au vu des réponses apportées.
Centre loisirs : La participation (subventionnée) de la commune au fonctionnement du Centre de Loisirs s'élève à 4 200 €; La commune ayant déjà subventionné le Centre de Loisirs à hauteur de
3 320 € le Conseil Municipal décide à l'unanimité de verser une subvention de 880 € au Centre de Loisirs.
Charte du Parc du Morvan : Le Conseil municipal, après avoir pris connaissance du projet de charte du Parc Naturel Régional du Morvan adressé par le Conseil Régional de Bourgogne, approuve le projet de charte.
Lotissement : Le conseil municipal mandate le maire pour solliciter les organismes préteurs en vu de l'obtention d'un prêt à court terme pour les travaux à entreprendre au lotissement les Faulottes. Il délègue au SIERA la maîtrise d'ouvrage des travaux d'éclairage public, s'engage à régler la somme due et charge le maire de signer tout document afférent à cette maîtrise d'ouvrage notamment la convention de mandat.
Local technique : Le Conseil municipal donne pouvoir au maire de déposer la demande de permis de construire et le mandate pour solliciter auprès des organismes préteurs le crédit nécessaire au plan de financement.
Frais de scolarité : Le Conseil adopte la proposition du Conseil d'Avallon concernant les frais de scolarité 2006/2007 soit 1 065,53 € par élève en école maternelle et 417,33 € par élève en école élémentaire.
Restauration scolaire: Le Conseil mandate le maire pour résilier le contrat passé avec Delphor Bourgogne, conduire les négociations avec d’autres partenaires et signer tout document utile.
Forêt: Le Conseil décide d'adhérer à la Fédération Nationale des Communes Forestières de France et à la politique de la gestion durable définie par la PEFC Bourgogne, demande le martelage des parcelles 23, 25,27 et 28 de la forêt communale, prévu au plan de gestion, la délivrance du taillis, la vente des grosses futaies de la coupe 23 puis la délivrance des houppiers et la vente de la totalité des coupes 25, 27 et 28.

ETAT CIVIL

Nous avons eu le plaisir de procéder le samedi 28 juillet à la célébration du mariage de Christophe Gardner et de Valérie Festa
Voir les photos
Tous nos vœux de bonheur aux mariés et félicitations aux familles.


POLE D’EXCELLENCE RURAL : LES GRANDS LACS

Un article de l’Yonne Républicaine du 10 juillet 2007 fait état de la labellisation du pôle d’excellence rural des grands lacs par l’Etat. Projet présenté et soutenu par le Parc Régional du Morvan. Nous avons écrit le 12 juillet à Monsieur le Président du Parc Naturel du Morvan pour lui présenter nos félicitations et pour lui signifier « notre étonnement de ne voir citer à aucun moment le lac du Crescent dont nous sommes riverains. Il semble que les maires de Chastellux, Marigny l’Eglise et Saint Germain des Champs n’aient jamais été associés à la réflexion concernant l’intégration du lac du Crescent dans le projet d’aménagements touristiques, sportifs et écologiques. »
Nous sommes en attente de réponse. Affaire à suivre !


COUVERT ENVIRONNEMENTAL

La direction départementale de l’agriculture et de la forêt nous communique la carte de localisation des cours d’eau de notre commune soumis à des couverts environnementaux que les exploitants agricoles doivent mettre en place ainsi que certains secteurs à enjeu environnemental particulier. Cette carte est consultable en mairie.

BRULAGE DE VEGETAUX SUR PIED, CHAUMES ET PAILLES.

Des prescriptions particulières sont à respecter pour procéder à ces brûlages. (Déclaration préalable en mairie, types d’interdictions, précautions …). Pour tous ceux qui le souhaitent les renseignements sont disponibles en mairie.


SOLUTION ALTERNATIVE A L’ADSL

Afin de connaître les besoins du canton en accès à Internet nous effectuons, au niveau du canton, une enquête auprès de la population.
Aujourd’hui tous les répartiteurs (les centraux téléphoniques de l’Yonne) sont équipés avec l’ADSL. Cette technologie est limitée en distance. Le débit (rapidité) que vous pouvez obtenir diminue rapidement avec la longueur de votre ligne téléphonique entre votre habitation et le central téléphonique (situé au bourg). Ceci explique pourquoi certains d’entre vous ne peuvent obtenir que des débits limités ou même ne sont pas connectés du tout.
Pour ceux qui bénéficient de ce type de connexion, c’est toujours 10 fois plus rapide qu’avec les modems standard mais ce n’est pas encore la panacée. On commence en effet à parler vraiment d’Internet à haut débit à partir de 2048 kb/s.
Afin que tous les habitants et les entreprises qui le souhaitent puissent être connectés à INTERNET en HAUT DEBIT, le Conseil Général de l’Yonne et le Conseil Régional de Bourgogne lancent un dispositif d’aide aux communes sur le Département. Ce dispositif comporte une étude dont l’objectif est d’identifier les besoins en haut débit sur les territoires communaux.
La solution préconisée est dans un premier temps d’implanter des antennes WiFi dans les zones mal couvertes. Avec ce procédé on peut espérer des débits de l’ordre de 2048 Kbs, mais cela nécessite que l’on installe une antenne émettrice sur un « point haut » et qu’il n’y ait pas d’obstacle entre cette antenne et votre habitation (que celle-ci soit visible depuis chez vous). La portée de cette technologie est limitée à 6 km.
Le déploiement d’une autre technique baptisée le WiMax est à l’étude par la Région Bourgogne. Son avantage est d’être plus rapide et permet de couvrir une plus grande surface (portée de 20 km, débit 10Mb/s.
Le coût de l’abonnement pour ce type de connexion est environ le même que pour les connexions classiques par téléphone.
Notez bien que votre réponse n’est pas une lettre d’engagement à vous abonner mais une pré-réservation. Cependant pour des raisons de rentabilité les opérateurs ne pourront installer les antennes dans certains hameaux ou écarts que si un nombre suffisant de personnes se déclare intéressées dans le secteur concerné. Votre réponse est donc indispensable pour l’ensemble.
Après avoir rempli le questionnaire ci-joint (3 minutes suffisent) nous vous remercions de le retourner dans les meilleurs délais à la mairie (date butoir : 31 août)
Merci de votre participation.

ENCOMBRANTS MENAGERS

La prochaine collecte aura lieu à partir du lundi 10 septembre

VIE ASSOCIATIVE

SAINT GERMAIN DES CHAMPS EN FÊTE AU MOIS D’AOÛT.

FESTIVAL DE L’EPOUVANTAIL :

Dans les rues de la commune du 4 au 18 août.
Ouvert à tous.
· Enfants de 0 à14 ans (catégorie 1)
· Adultes à partir de 15 ans (catégorie 2)
Dépôt des « créatures » à partir du 2 août à la mairie.
Un jury remettra les prix au gagnant de chaque catégorie le 6 août à 19 h, dans une ambiance musicale, autour d’un buffet partagé et convivial.
Les notes décernées tiendront compte de l’originalité, l’esthétisme, la présentation et la finition de l’épouvantail.
FÊTE DE LA SAINT GERMAIN 4, 5 ET 6 AOÛT COUR DE LA MAIRIE.
Samedi 4, à partir de 15 heures:
· Mur d’escalade
· Ballons sauteurs.
· Manège pour les petits.
· Buvette et barbe à papa.
Dimanche 5 :
Mêmes activités et, à partir de 16 h animation musicale avec le groupe « Les Peulons d’Auxerre ». 30 musiciens, chanteurs et danseurs populaires se produiront pour le plaisir de tous.
Lundi 6 :
Mêmes activités pour les enfants et à partir de 15h : concours de pêche à l’Etang. Inscriptions et règlement sur place. Remise du prix au gagnant à 19 h dans la cour de la Mairie autour d’un verre de l’amitié.
EXPOSITIONS :
« Sur la route des épices » au foyer communal les 4,5 et 6 août et du 11 au 15 août, de 15 h à 18 h.
Exposition-découverte des épices, de leur histoire, de leurs différentes utilisations autour d’un orgue à épices.
Vente de produits et d’objets s’y rapportant.
« Toukiroule » : Pour des raisons indépendantes de notre volonté le 1er salon concernant les ‘vieilles mécaniques’ annoncé dans le bulletin précédent est remis à une date ultérieure.
Mémoires vivantes du canton de Quarré les Tombes :
Dans le cadre de la restauration du petit patrimoine rural l’association entreprend en août la restauration d’un lavoir à Mennemois.
Le samedi 1er septembre dans le cadre de ses campagnes ‘transmission des savoirs’ elle tiendra une journée de formation à la confection de barrières morvandelles traditionnelles à Saint Brancher et de formation à la confection des cordes à l’ancienne aux Granges.
Les personnes intéressées peuvent prendre contact en téléphonant au 03.86.34.23.33
Bibliothèque
Dates d’ouverture pour le 2ème semestre 2007 :
Les samedi 18 août, 8 septembre, 6 octobre, 10 novembre et 27 décembre de 15 heures à 18 heures, salle des associations.
La bibliothèque peut être exceptionnellement ouverte sur demande au ' 03.86.34.02.65.
De nombreux livres, magazines, bandes dessinés sont disponibles pour enfants et adultes.



MEMOIRE VIVANTE

Les Gâties :
L’érection de la chapelle Saint Louis aux Gaties par Monsieur Yves Clayeux est l’occasion de nous remémorer l’historique de ce hameau. Voici ce qu’en dit l’Abbé Tissier dans son ouvrage ‘Histoire de Saint Germain des Champs’

Tout porte à croire que les Gâties furent dès l’origine, comme à la fin du XVIIIè siècle, une métairie seigneuriale. Mais à quelle époque la faire remonter ? Nous serions embarrassé de le faire. Voici le document le plus ancien à notre connaissance :
‘ Il existait un ermitage, fondé par le Chapitre d’Avallon, au dessus de Cousin le Pont, pour le soin spirituel et l’éducation des fidèles des Châtelaines, grandes et petites, des Gâties et de la Grange de Vevre.’ Le dernier ermite fut massacré en 1410 (Courtepée). Ce mot dernier suppose un certain nombre de prédécesseurs, et il peut se faire que le premier ermite fut chargé, comme le dernier du soin des trois villages précités, ce qui nous ramènerait tout proche du XIIè siècle. Mais les preuves nous manquent.
Dans le principe, à qui appartenait cette métairie, avec ses prés, ses champs, ses habitants ? Pas aux Seigneurs de Château-Chinon, comme ceux de Montmardelin ; ni à l’abbaye de Saint Martin d’Autun, comme la Grange du Bois, à une certaine époque ; ni au Chapitre d’Avallon. Elle dut sans doute appartenir aux Seigneurs de Marrault, dont elle limitait la propriété au nord-ouest, sur notre paroisse. Du reste Marrault n’est pas très éloigné des Gâties, si l’on suit le vieux chemin direct d’autrefois. Aux XIè et XIIè siècles Marrault avait pour seigneurs les seigneurs de Magny, auxquels succèdent, dans le XIVè siècle, les Jaucourt de Villarnoux. Il est bien probable que les Gâties furent fondés par les seigneurs de Magny-Marrault. Quoiqu’il en soit, « en 1544, Guy de Jaucourt, seigneur de Marrault légua au Chapitre Saint-Lazare d’Avallon les terres de Villaines, de Montmardelin, et des Gâties, avec charge pour le Chapitre de célébrer à perpétuité un anniversaire solennel pour lui, Guy, et sa famille, et de lui accorder le droit de sépulture dans la collégiale où il fut inhumé en 1456, auprès de son père et de sa mère » (Arch. De Chastellux).
Le Chapitre conserva ces propriétés jusqu’en 1791, où elles furent mises en vente…
…en 1787 la métairie composée de plusieurs bâtiments, maisons, jardins, chenevières d’environ
70 journaux de terre, de plusieurs pièces de pré, de 15 arpents de bois a été délaissé par le Chapitre, à condition de mainmorte, par bail emphytéotique, moyennant 16 boisseaux de seigle.
En outre il est dû sur une pièce de bois, buissons, terres, d’environ 60 à 80 journaux, situés au lieu de Montmardelin, qui composent l’hâte d’Argeot, une rente de six boisseaux d’avoine, par suite de bail emphytéotique (Société d’Etude d’Avallon, 1883) . Les archives paroissiales citent un certain nombre de métayer des Gâties au XVIIIè siècle : des Martin, père et fils, 1716-1736 ; des Pargon, 1736 etc.

(A noter : des exemplaires de « l’Histoire de Saint Germain des Champs sont toujours disponibles à la vente auprès de l’association Mémoires Vivantes du Canton de Quarré les Tombes. 30 €.S’adresser en mairie.)

Des commentaires? Exprimez-vous dans le courrier des lecteurs (version éléctronique uniquement)

| site réalisé par | mentions légales | liens divers | © 2000-2014