Saint Germain
des Champs



Rechercher      Commune Web




Hameaux


Météo
Ephéméride


Histoire du Monument aux Morts
Après la guerre et la victoire de 1918 à l'exemple de la quasi totalité des communes de France, Saint Germain tint à honorer ses enfants morts pour la patrie en élevant un monument commémorant leur sacrifice.

En l'année 1925 le conseil municipal en décide l'érection. Plusieurs emplacements furent étudiés. Fin,alement il fut décidé de l'édifier en amputant une partie du champ de foire, à l'endroit où il se trouve actuellement.

Le projet conçu et présenté par Monsieur Poitreau, architecte à Avallon, fut retenu. Le cahier des charges soumis en l'adjudication stipulait que la stèle et l'ensemble du monument serait en pierre calcaire non gélive en provenance de carrière des environs de Massangis. L'adjudicataire fut Monsieur Pagani. Les murs l'entourant furent construits par Monsieur Meunier, entrepreneur à Saint Léger Vauban. L'aménagement du terre-plein, pelouse et plantations furent confiées à Monsieur Jaux, pépiniériste paysagiste à Avallon.

Au fronton de la stèle est inscrit en gros caractère : " 1914 – 1918." Et au bas " Aux morts pour la France " Aux 56 noms des victimes de cette guerre 1914-1918 gravés dans la pierre se sont ajoutés par la suite les noms des 9 victimes de la guerre 1939 – 1945.

La palme héraldique qui sépare les deux colonnes de noms est en mosaïque de Venise et la palme en bronze à trois branches fixée au pied du monument a été offerte par les démobilisés de la commune de retour dans leurs foyers. Elle porte gravée dans le médaillon reliant les trois branches : " Hommage des démobilisés "

Le coût total du monument s'est élevé à 25 493,41 F.

L'inauguration a eu lieu le 23 mai 1926. Elle donna lieu à des manifestations qui attirèrent une foule nombreuse. Tout au long de la rue, place publique comprise, jusqu'à hauteur de l'école-mairie, des mats surmontés de faisceaux de drapeaux et d'oriflammes empruntés à la ville d'Avallon étaient dressés de chaque coté et reliés entre eux par des guirlandes de fleurs, mousse et lierre confectionnées par les dames et jeunes filles de la commune.

Entre chaque mat des genièvres décorés de fleurs avaient été plantés. Trois arcs de triomphe avait été élevés Un vers le bureau de poste, un autre à l'entrée de la place publique route de Quarré et le troisième à hauteur de l'école des garçons; tous artistement construits et portant des mentions honorant les visiteurs. Toute la population, avec beaucoup d'entrain, avait participé à ces décorations.

La matinée, une cérémonie religieuse à l'intention des victimes de la guerre, célébrée par Monsieur l'abbé Bachot, curé de la paroisse et valeureux ancien combattant fut suivie de la bénédiction du monument.

La fanfare de l'école Saint Joseph d'Avallon prêtait son concours aux diverses manifestations de la journée.

L'inauguration officielle, présidée par Monsieur Pierre Etienne Flandin, député de l'Yonne, ancien ministre, qui devait devenir plus tard Président du Conseil, eut lieu l'après midi.

Plusieurs discours éloquents furent prononcés. Un vin d'honneur servi dans les salles de classe décorées fut offert par la municipalité aux invités et assistants.

Salle de la mairie les officiels s'étaient rassemblés pour signer le procès-verbal de cette historique journée.

Le registre des délibérations du Conseil Municipal servit de livre d'or. En voici le texte qui y est inscrit.:

" Inauguration du monument aux morts de la commune de saint Germain des Champs.

Le 23 mai 1926 à 15 heures, le monument élevé par la commune de Saint Germain des Champs à la mémoire de ses ' enfants morts au champ d'honneur ' a été inauguré sous la présidence de Monsieur Pierre Etienne Flandin, député de l'Yonne, ancien ministre, en présence de Monsieur Chevallier, sous préfet d'Avallon, Rostain conseiller général, Truchot et Legros, conseillers d'arrondissement, Chanut, maire d'Avallon, Bachelin, maire de Marigny l'église, Candon, maire de Magny, Boyard, maire de Saint Brancher, Couhault, maire de Beauvilliers, Roy, adjoint au maire de Chastellux, Lapertot, maire d'Island, Voisenat, maire de Quarré les Tombes, Devoir Médéric, Commaille Félix, anciens maires, Barbier Honoré, président de la chambre de commerce d'Auxerre, le lieutenant de gendarmerie, Havet, juge de paix, Collard, Corniault directeurs d'agence, Picq, notaire, Bernard Auguste , maire, Devoir Louis adjoint, et tous les conseillers municipaux de St Germain des Champs.

Monsieur Bernard étant maire, le monument a été conçu par Monsieur Poitreau, architecte et exécuté par Monsieur Pagani, en,trepreneur.

Dont procès-verbal a été dressé et signé par les membres présents. Suivent les signatures..

| site réalisé par | mentions légales | liens divers | © 2000-2014